Edition 2020 annulée;
dates 2021 à confirmer
oemOmega European Masters
Suivez nous sur  facebooktwitterinstagram
menu

03.09.2016

Un fauteuil pour dix


Le leader Scott Hend

Dix joueurs au moins peuvent encore prétendre gagner l’OMEGA European Masters 2016. Les faveurs de la cote vont à Scott Hend (-13), Alex Noren (-12) et Richard Bland (-10).

Avant même de s’attarder sur le sommet du leaderboard, le cas Miguel Ángel Jiménez vaut la peine d’être évoqué. Il reste un phénomène, une attraction du côté de Crans-Montana. Sa partie a été de loin la plus suivie de la journée. Mais il ne suffit pas d’être le chouchou du public pour être performant. L’Espagnol l’a appris à ses dépends en rendant une carte de 71. Ce score moyen le place désormais en 33e position (-3). Dimanche, il jouera donc pour l’honneur. Mais on peut déjà l’affirmer aujourd’hui: son flight sera à nouveau le plus regardé de la dernière journée.


Même constat pour Danny Willett, qui n’a une nouvelle fois pas produit son meilleur golf, avec un tour bouclé au par (-3 sur les trois jours). Le champion en titre sait déjà qu’il va devoir rendre sa veste rouge. Mais à qui? Difficile de donner un nom avant la dernière ligne droite. En revanche, une première grosse sélection a été effectuée. L’Australien Scott Hend (-13), le Suédois Alex Noren (-12) et l’Anglais Richard Bland (-10) occupent les trois premières places du classement intermédiaire. Mikko Ilonen, Alejandro Cañizares, Andrew Johnston et Romain Langasque pointent à un coup (-9). Derrière eux, David Drysdale, Florian Fritsch et Richard Green gardent un infime espoir de soulever le trophée. Mais pour cela, il faudra que les leaders fléchissent tous en même temps.


Andrew Johnston, toujours dans la course, fait également beaucoup parler de lui à Crans-Montana. En plus de bien jouer au golf, il impressionne par son physique (178 cm pour 102 kg) et une grosse barbe à en faire pâlir de jalousie le plus branché des hypsters. Plus personne n’appelle l’Anglais par son nom et son prénom, il est désormais connu sous un surnom, qu’il traine depuis l’école: «The Beef».

Sponsor titre

Sponsors principaux