Edition 2020 annulée;
dates 2021 à confirmer
oemOmega European Masters
Suivez nous sur  facebooktwitterinstagram
menu

06.09.2017

Quand les grands ne dirigent plus


CEO de leurs entreprises au quotidien, les patrons des sponsors principaux du tournoi ont pu bénéficier des conseils avisés des joueurs professionnels lors du Credit Suisse Gold Pro-Am.

Cette journée est unique. Quelle autre manifestation en Suisse permet à un amateur de jouer sur un parcours de l’European Tour en mode championnat, avec les meilleurs professionnels européens? «C’est toujours un grand jour, une rencontre très très amicale. Nos clients adorent ce moment», commente Thomas Gottstein, CEO de la Swiss Universal Bank du Credit Suisse, hôte de ce pro-am. Ancien très bon junior suisse, il connaît la pression qui peut survenir lors d’un tournoi: «Aujourd’hui, je n’ai pas vraiment eu de pression, juste un peu de nervosité avant le premier drive.»

Pour Philippe Hebeisen, CEO de la Vaudoise, la tension est redescendue avant même le premier coup: «J’ai appris que je partais du tee 10. Ce fut quand même un soulagement.» Quant au parcours, il le trouve: «en perpétuelle évolution, avec des greens très rapides.»

Quant à Michael Mc Garry, Chairman and Chief Executive Officer, PPG Industries, Inc., il n’est pas avare de compliments sur la beauté du site: «On ne peut pas trouver meilleur endroit pour jouer au golf. Vous avez vu ce paysage! J’ai habité quelques années à Lausanne, je venais donc skier et jouer au golf à Crans-Montana. J’aime la Suisse. A tel point que je ne voulais plus rentrer aux Etats-Unis.»

Pour tous ces amateurs plus ou moins éclairés, la joie de jouer avec un grand nom du golf mondial est toujours palpable. Kurt Egloff, Président & CEO de BMW Suisse, a partagé le flight de Bernd Wiesberger. Un joueur autrichien qu’il connaît bien pour avoir déjà participé à plusieurs événements avec lui alors qu’il était patron de BMW Autriche: «Il est très sympathique, toujours à l’écoute. Ses conseils sont précieux. Nous avons passé une magnifique journée. La petite tension des deux-trois premiers trous a vite fait place à un pur bonheur. Il faut dire qu’après 15 ans de pro-am, on relative plus facilement les choses.» 

Sponsor titre

Sponsors principaux