Fr De En

10.09.2017

«Mis à part la météo, tout s’est bien passé»


Yves Mittaz tire un bilan positif de cette semaine de compétition. Le tournoi est financièrement sain et les sponsors très contents.

Pour le directeur de l’Omega European Masters, la priorité est avant tout de satisfaire les partenaires qui financent le tournoi. Et de ce côté là, la mission a été entièrement remplie. «OMEGA, et notre nouveau sponsor PPG sont contents. Nous avons simplement un petit regret en ce qui concerne les conditions climatiques. La journée du samedi a été très compliquée. Mais la météo est un facteur que nous ne pouvons pas maîtriser, même en Valais. C’est dommage pour les gens qui avaient acheté des billets et soit qui ne sont pas venus et pour ceux qui étaient présents mais qui n’ont pas pu voir le spectacle désiré», commente Yves Mittaz.

Sportivement parlant, le golf est plus compliqué que la majeure partie des autres sports. Conséquences: les favoris d’avant compétition ne sont pas certains d’arriver sur le podium le dimanche. « En tennis, par exemple, si tu as Nadal, Djokovic ou Federer comme tête d’affiche dans un tournoi, il y a de grandes chances qu’un des trois s’impose. En golf, ce n’est pas du tout pareil. Mais pour cette édition 2017 de l’Omega European Masters, nous avons tout de même eu d’excellents joueurs qui ont évolué à un très haut niveau», poursuit le directeur de la manifestation.

Les dates de l’édition 2018 ont déjà été fixées: le tournoi aura lieu du 6 au 9 septembre. En ce qui concerne 2019, rien n’a encore été décidé. D’ici là, le calendrier mondial va être complètement refondu. La finale de la FedEx Cup va être avancée au début du mois de septembre. «Pour Crans-Montana, les choses sont relativement claires. Nous pouvons jouer en juillet ou en septembre. Notre but est de faire marcher l’économie locale, donc nous évitons le mois d’août, vu que la station fait déjà le plein. A nous de nous battre au mieux pour avoir une date qui permettrait aux meilleurs joueurs du monde de venir su le Haut-Plateau», conclut Yves Mittaz, qui tient également à préciser que le tournoi est sain, ce qui n’est pas le cas partout en Europe.

Sponsor titre

Sponsors principaux