Edition 2020 annulée;
dates 2021 à confirmer
oemOmega European Masters
Suivez nous sur  facebooktwitterinstagram
menu

08.09.2017

Matthew Fitzpatrick et la relève de la garde à Sheffield


En Angleterre, la petite ville industrielle de Sheffield a deux représentants dans l‘élite du golf. Il y a une année, la hiérarchie était bien définie. En figure de proue : Danny Willett. Il était alors le tenant du titre de l’Omega European Masters et venait de remporter le tournoi que beaucoup considèrent comme le plus important et le plus prestigieux : le Masters d’Augusta.

Progressivement, le vent a tourné. Et cette semaine, c’est quasiment l’inverse. Le jeune Matthew Fitzpatrick (né en 1994) est clairement le numéro 1 à Sheffield, tant au niveau de la forme actuelle que de la performance sur le parcours de Crans-Montana. Sa progression continue sur ces dernières années lui a permis de remporter trois victoires sur l’European Tour en 2015 et 2016. Il s’est également qualifié souverainement pour les tours finaux des quatre tournois du « grand slam ». Cette constance est remarquable pour un jeune athlète de son âge.

En 2016, il a même pu intégrer l’équipe européenne de Ryder Cup, un privilège qu’on seulement 12 athlètes chaque deux ans.

Fitzpatrick a déjà une idée de comment il pourrait remporter l’Omega European Masters. En 2015, il s’est classé deuxième avec juste un coup de retard sur son ami de Sheffield Danny Willett.

Cette semaine, le tournoi s’arrête après deux tours pour Danny Willett, mais Fitzpatrick tiendra haut les couleurs de Sheffield. Il s’est idéalement placé au 6ème rang, avec cinq coups de retard sur l’actuel leader Scott Hend et à donc les meilleures prédispositions pour égaliser ou même surpasser son exploit de 2015.

Sponsor titre

Sponsors principaux