31.08 au 03.09 2023
oemOmega European Masters
Suivez nous sur  facebooktwitterinstagram
menu

26.08.2022

Le deuxième tour se terminera samedi

Généralement sur un tournoi professionnel, après deux tours il est temps de parler du cut. Rien n’est encore définitif en ce vendredi soir sur l’Omega European Masters 2022. La cause: le jeu a été arrêté durant l’après-midi en raison d’un risque d’orage. En effet, les spécialistes de la météo du DP World Tour ont préféré ne prendre aucun risque. La foudre étant un réel danger avec des clubs de golf sur un parcours ouvert, il était important que la sécurité soit maintenue. 

Certains flight n’ont donc pas réussi à rentrer avant la nuit. Ils termineront leur deuxième parcours samedi matin, avant que le tournoi ne se poursuive avec des départs des trous No 1 et No 10.

La pluie ne perturbe pas les leaders

Ce deuxième tour n’a pas bousculé la hiérarchie de la veille en ce qui concerne les deux premiers. Alejandro Cañizares et Thirston Lawrence ont conservé la tête à -13. L’Espagnol s’est arrêté après 13 trous, et le Sud-Africain après 14. Ils précèdent l’Espagnol Nacho Elvira et l’Allemand Marcel Siem à -10, qui ont pu rejoindre le club-house.

Niklas Norgaard Moller a été le joueur le plus efficace de la deuxième journée, avec un tour bouclé en 61. Ce mini exploit va lui permettre de passer le cut. Mais si le Danois entend monter quelque peu dans le classement, il va devoir calquer son jeu sur celui de vendredi et non pas de jeudi (+5).

Peut-être trois qualifiés chez les Suisses

Côté suisse, Joel Girrbach a tenu la pression. Après son 67 de jeudi, il a rendu une carte de 69 vendredi. Ce 136 (-4) est largement suffisant pour passer le cut. «Il m’a fallu quelques années pour y parvenir… J’ai à nouveau mal commencé, mais je me suis bien battu pour revenir. A mi-parcours de cet Omega European Masters, mon bilan est positif», a commenté le Thurgovien de 29 ans.

Benjamin Rusch (33 ans) a suivi le chemin inverse à celui de son compatriote, pour le même résultat après deux tours: -1 jeudi et -3 vendredi. «Je suis heureux d’être encore là pour le week-end à venir. Ce résultat de -4 n’est pas si mal», expliquait le No 2 Suisse, lui aussi thurgovien.

Quant à Marc Keller, il devra attendre samedi matin pour connaître son sort. Le Zurichois, qui n’a que 17 ans, a pourtant fait très fort pour sa première participation à l’Omega European Masters. Il a bouclé sa première partie de tournoi en 140 (-2 et par). Il peut donc légitimement penser au cut.

Title Sponsor

Main Sponsors